Madame Diogène, roman d’Aurélien Deslaux, Albin Michel, 2014

“Madame Diogène ne vit pas dans un tonneau mais dans un appartement transformé en terrier. Elle y a accumulé au fil du temps des tombereaux d’immondices dont les remugles ont alerté les voisins. Elle n’en a cure, elle règne sur son domaine, observe le monde de sa fenêtre, en guette l’effondrement et le chaos. Elle sait qu’autre chose se prépare.” (Quatrième de couverture)

Lire la suite…

Lire une critique