Antonio Berni, artiste argentin… et déchets

BERNI Antonio, né à Rosario, en Argentine, en 1905 et décédé à Buenos Aires en Argentine, en 1981. Après des études de dessin et une première période néo-impressionniste, Berni se rend à Paris où il se lie aux surréalistes: ses collages et photomontages seront marqués par ces deux influences.  De retour en Argentine en 1930, au creux de la crise économique, il réalise des grands tableaux  au contenu social et politique engagé (Desocupados o Desocupacion, 1934) tout en gagnant  sa vie comme simple employé municipal.  En 1958, il invente deux figures, Juanito Laguna, l’enfant des bidonvilles, et Ramona Montiel, la « prostituée au grand cœur », que le peintre met en scène dans une épopée populaire, de gigantesques collages et assemblages faits des rebuts de la société qu’il critique.

Juanito Laguna Ciruja (tableau présenté ici) est le « personnage générique, représentatif d’une classe sociale, Juanito voit le jour à la fin des années 1950. Berni imagine alors un enfant, fils d’un ouvrier en métallurgie assistant à la révolution industrielle tout en restant en marge de la croissance. L’artiste offre à voir des scènes de vie représentant Juanito dans la « nature urbaine ». Cet enfant des banlieues pauvres découvre le monde dans les rues envahies des déchets d’une civilisation en mutation. Ces paysages saturés et étouffants sont pour Berni la représentation d’un environnement gâté par une urbanisation accélérée. Afin de représenter picturalement le quotidien de Juanito, Berni fait appel au collage d’objets récoltés dans les faubourgs les plus défavorisés. Sur ces toiles immenses, le spectateur est happé par l’accumulation des éléments et entre en empathie avec ce petit garçon submergé et écrasé par les résidus d’une industrie qui profite aux autres.

Le ciruja, d’après Marie-Noëlle Carré, est la figure historique du récupérateur de Buenos Aires : à l’aide d’un petit couteau, il raclait les restes de viande sur les os des abattoirs (Carré, Sociétés Urbaines et déchets, 2015, p. 428)

https://www.podcastjournal.net/Buenos-Aires-exposition-Antonio-Berni_a18922.html