L’Envers des fripes. Les vêtements dans les plis de la mondialisation. Emmanuelle Durand, Carnets Parallèles, 160 p.

Dans une collection de poche, à petit prix, la publication de l’excellente thèse d’Emmanuelle Durand, anthropologue.

“Et si la seconde main, loin de représenter une réelle alternative à la surconsommation, marchait main dans la main avec la fast fashion ? Sur les 700 000 tonnes de vêtements jetés chaque année en France, seuls 20 % sont en mesure d’être recyclés. Le reste alimente un commerce international de vêtements usagés dont on sait finalement peu de chose. Emmanuelle Durand nous propose de partir de Beyrouth pour détricoter puis remonter le fil de ces flux mondialisés. Des échoppes libanaises jusqu’aux points relais Vinted français en passant par les entrepôts de tri dubaïotes et belges, ce récit vivant et incarné propose de suivre les pérégrinations de quelques habits considérés ici comme des déchets, là comme des objets convoités. Elle invite ainsi le lecteur à faire de l’anthropologie autrement, carnet de terrain en main, à l’arrière d’une voiture et à la table des principaux acteurs de cette enquête qui jette une lumière nouvelle sur nos manières de nous (dés)habiller.”

En savoir plus

http://www.premierparallele.fr/livre/lenvers-des-fripes



Citer ce billet
Bénédicte Florin (2024, 10 mars). L’Envers des fripes. Les vêtements dans les plis de la mondialisation. Emmanuelle Durand, Carnets Parallèles, 160 p. SUD. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vzs7

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search