Après la révolution, qui ramassera les poubelles ?

Bénédicte Ramade, "Après la révolution, qui ramassera les poubelles  ?", Vacarme, N°57, automne 2011
Accéder à l’article en texte intégral…

En 1991, la critique d’art américaine Lucy R. Lippard avait nommé Mierle Laderman Ukeles matriarche des Garbage Girls, mouvement réunissant des artistes fascinées par les déchets et les décharges. Elle est en effet une référence incontestée mais reste trop peu connue malgré quarante ans de pratique artistique militante dans le domaine du féminisme et de l’écologie. Deux entretiens conduits en 2006 et 2007, l’un à propos de son approche féministe et l’autre à propos de l’efficience de son art, ont confirmé la nécessité d’interroger ses œuvres à l’aune de leur responsabilité sociale, écologique et politique.



Citer ce billet
SUD (2012, 30 novembre). Après la révolution, qui ramassera les poubelles ? SUD. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/um4b

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search