Table-ronde : Economie circulaire

Restitution de la table-ronde Economie circulaire, organisée les 20 et 21 septembre 2013 à Paris, dans le cadre de la conférence environnementale 2013

Le modèle linéaire « produire, consommer, jeter » a atteint ses limites.  Sur la base de ce constat, le modèle de l’économie circulaire doit conduire à développer le recyclage et la valorisation des déchets mais aussi favoriser les circuits territorialisés.

Nos économies ont une dépendance accrue vis-à-vis des ressources non renouvelables. Depuis le début des années 2000, le prix des matières augmente, en rupture avec la tendance des décennies passées. Pour répondre à la demande croissante, l’exploitation de nouvelles ressources, plus difficiles d’accès, va peser sur les prix de l’énergie comme des autres matières.

Si aucune mesure n’est engagée, les coûts environnementaux de production d’eau, d’énergie, de métaux, de matières ou de nourriture, vont croître parallèlement : émissions de polluants et effets liés, croissance importante de la production des déchets, rupture de l’équilibre des écosystèmes touchés par la surconsommation de ressources.

Il est dès lors indispensable d’engager la transition vers un modèle économique circulaire. Ceci n’implique pas seulement le développement du recyclage mais aussi une utilisation plus efficace des ressources, en modifiant les modes de production et de consommation, en allongeant la durée de vie de la matière, en promouvant l’éco-conception de produits réutilisables et recyclables, etc.

Restitution de la table ronde n°1 : Economie circulaire (PDF – 342 Ko)